Les choix architecturaux des grands laboratoires : modernité et valeurs

Si vous l’avez remarqué, la plupart des laboratoires sont grands et spacieux. Il s’agit généralement de bâtiments hauts composés de plusieurs pièces et de plusieurs étages. Ce sont également des édifices luxueux et modernes témoignant le professionnalisme, l’intelligence et l’hygiène des travailleurs qui les fréquentent quotidiennement.

En fait, quelques règles et conditions doivent être respectées par leurs architectes pour qu’ils soient à la fois fonctionnels, sécurisants et design. Voici un petit aperçu des choix architecturaux des grands laboratoires.

L’aspect physique des locaux et des zones de travail

Que ce soit dans les espaces de fabrication des médicaments ou compléments alimentaires, ou autres activités, chaque espace doit être différencié. En ce qui concerne tout d’abord l’aspect physique des locaux et des zones de travail, un laboratoire est généralement conçu de façon à assurer une bonne ventilation partout. Non seulement il est équipé d’un bon système de ventilation, mais il est de type spacieux pour permettre la bonne circulation de l’air et aussi la bonne circulation des personnes et des chariots.

Les pièces, en particulier, disposent généralement d’un plafond haut pour garantir une ventilation correcte. Et les murs et les plafonds sont habillés d’une peinture brillante et lavable, ou sinon revêtus d’un matériau qui peut être lavé et désinfecté.

Pour ce qu’il en est du sol, il est souvent recouvert d’un revêtement facile et rapide à entretenir. Et enfin, les paillages sont réalisés à parti de matériaux durables et simples à désinfecter.

L’organisation géographique et spatiale dans les laboratoires

Pour une bonne organisation géographique et spatiale dans les laboratoires, il faut privilégier la meilleure distribution des activités. C’est pour cette raison que ce genre de bâtiment est souvent divisé en différentes zones qui incluent différents contrôles d’accès.

Entre autres, leurs architectes étudient la délimitation des activités, la localisation de la laverie et de la stérilisation et la localisation des activités qui ont des exigences spécifiques telles que la biologie moléculaire, la microscopie à fluorescence ou la photographie des gels d’ADN.

Mis à part cela, les laboratoires sont aussi aménagés de manière à répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs. D’où l’intérêt de ne pas négliger la disposition spatiale de leurs équipements. Pour un agencement optimal, il faut étudier l’accès pour la réception et la maintenance des équipements. Il faut aussi penser à l’approvisionnement en électricité et à l’élimination des déchets liquides.

En outre, il n’est pas possible de monter un beau laboratoire sans tenir compte des besoins des usagers. Ainsi, il faut donc savoir combiner modernité et valeurs pour profiter d’une architecture digne des grands laboratoires.